Le monde de l'édition évolue, que ce soit dans le papier ou dans le numérique. Je vous parlais déjà de ce sujet avec AutoEditeur de JeanViet qui nous expliquait comment passer d'un blog à un livre.

publier-livre-ere-numerique

Publier un livre ne s'improvise pas et l'ère numérique a décuplé les possibilités offertes à l'auteur pour rendre disponible son livre. C'est sur ce thème que ce livre va répondre à ces questions. "Publier son livre à l’ère numérique : autoédition, maisons d’édition, solutions hybrides", écrit par Marie-Laure Cahier (directrice éditoriale dans un groupe d’édition) et Elizabeth Sutton (consultante indépendante et co-fondatrice d'idboox.com).

Une sortie hybride

Ce livre a la particularité d’être édité en simultané chez Eyrolles pour la version papier et en autoédition par les auteures pour la version numérique. Une démarche qui vise à faire bouger les lignes éditoriales pour montrer qu’édition traditionnelle et autoédition ne sont pas incompatibles.

"4% des auteurs déclaraient vivre de leurs publications".

En france le livre numérique se fait difficilement une place à cause de prix aberrants. Les maisons d'éditions n'ont pas hésité à vendre plus cher une version numérique que sa version papier. Il faut donc tirer un coup de chapeau à Eyrolles qui accepte ce deal d'une nouvelle ère. Le livre papier vous coûtera 19€ en librairie physique ou en ligne contre 4,99€ pour la version numérique (Amazon, Kobo, Fnac, ibooks, etc.).

D'ailleurs les auteures précisent que les deux versions ne sont pas tout à fait identiques, car elles n'ont pas vocation à l'être. La maquette intérieure diffère ainsi que les couvertures pas tout à fait les mêmes.

Ce livre est un guide pour celui qui voudrait se lancer dans l'auto-édition, il est très complémentaire à AutoEditeur. On retrouve d'ailleurs Jeanviet qui témoigne sur certains sujets, aux côtés de très nombreux témoignages d'auteurs. Voici ce qu'il en pense, toujours avec son petit côté "américain" 😉

Ce petit côté "j'ai un truc à vous vendre" peut vous surprendre, c'était mon cas au début. Mais en lisant ces deux bouquins je sait maintenant que Jeanviet ne vend pas du vent, il sait de quoi il parle. Olivier Duffez (webrankinfo) a d'ailleurs publié une vidéo interview avec jeanviet.

J'ai sélectionné quelques passages du livre :

"26% des autoédités reconnaissent avoir choisi l'autoédition parce qu'ils n'ont pas trouvé d'éditeur"

Les éditeurs font de moins en moins de travail éditorial sur les manuscrits, du moins dans la catégorie ou j'opère. C'est peut fréquent d'obtenir de la valeur ajoutée dans ce domaine, même si j'ai souvenir d'une ou deux personnes qui ont réellement fait progresser mes manuscrits"

"En prenant en considération qu'un premier roman s'écoule en moyenne, en France, aux alentours de 700 exemplaires [...], on peut noter qu'un autoédité sur cinq peut déjà être satisfait de ses résultats."

"72% des auteurs déclaraient gagner moins de 100 euros grâce à la vente de leur livres."

Concours

Inscrivez vous sur la page du tirage au sort !
Tirage ouvert jusqu’au 07/04/2016 à 23h59

Bravo à Alexandre N. (#1000)

Pensez à retwitter ce billet et devenez-fan de la page Facebook pour augmenter vos chances au tirage au sort (les boutons de partage sont disponibles sur la page d’inscription).

Conclusion

Vous trouverez plus d'informations sur le mini-site dédié au livre.

Infos, conseils pratiques, interviews, synthèses, tout est là pour celui ou celle qui voudrait franchir le pas de l'(auto)édition. Un livre hybride que je vous conseille chaudement si vous avez un tel projet de publication en tête.

ISBN papier : 9782212563733 / ISBN numérique : 9782955454008

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter