(modifié le 18 mars 2016 à 2:29)

Google a publié un billet polémique sur son blog officiel au sujet des tests produits.

best-practices-gg

Et ce sont les blogueurs qui sont tout particulièrement visés.

Que demande Google ?

Google part d'un constat. Les entreprises fournissant des produits aux blogueurs demandent parfois aux blogueurs des lien vers :

  • le site de l'entreprise
  • les comptes de médias sociaux de l'entreprise
  • la page d'un marchand en ligne qui vend le produit
  • une page contenant des critiques du produit
  • l'application mobile de l'entreprise sur un app store

Google souhaite que tous ces liens soient en "nofollow", cette directive (introduite en 2005 par Google) permet de ne pas transférer la popularité d'un site ayant un lien vers un autre. En effet Google s'appuie précisément sur ce système pour organiser les résultats de recherche, parmis de nombreux autres.

PageRank et popularité

Plus un site comporte de liens vers d'autres sites (sortant), plus il partage avec eux sa popularité. Au contraire, quand de nombreux sites comportent un lien vers le même site, celui-ci récupère une partie de leur popularité et remonte dans les résultats. Cette popularité se mesure sur une échelle de 1 à 10 pour les meilleurs et s'appelle le PageRank (PR pour les intimes). Google a récemment supprimé de sa Google Toolbar et l'indice n'était de toutes façons plus mis à jour depuis plusieurs années.

Chaque blogueur ou webmaster chacun était à l'affut pour obtenir des liens d'un site ayant un PR supérieur ou équivalent. Dans le monde du blogging on trouve encore cet échange sous forme de "blogroll", même si on partage aussi pour faire découvrir un autre blog pour la plupart.

Si ce PageRank est toujours d'actualité ce n'est plus un critère unique comme au début de Google. De nombreux autres paramètres sont venus complexifier l'algo du moteur de recherche. On sait par exemple que Google s'intéresse aux balises html utilisées, aux mots en gras, aux réseaux sociaux, etc. Tout cela est tellement complexe que c'est devenu un métier : l'optimisation des résultats de recherche, SEO pour Search Engine Optimization.

Et les blogueurs ?

branding

Revenons au coeur du sujet.

L'algorithme de Google ne semble pas capable de détecter un lien de test d'un produit d'un lien classique... Les tests produits sont parfois synonymes de rémunération, et ce n'est pas toujours précisé. D'ailleurs ça ne n'est presque jamais. En france quand un billet est sponsorisé cela doit clairement être indiqué, et gare à ceux qui fraudent (non je ne citerai pas de noms des repentis).

Un contenu sponsorisé n'est pas forcément un test produit. Souvent les marques fournissent un texte à copier/coller contre rémunération, on voit alors fleurir sur tous les blogs le même contenu... Google n'est pas débile et détecte cette duplication de contenu (duplicate content) et n'en tient pas compte. Ces agences proposent d'intégrer le contenu à votre design, pour mieux tromper vos lecteurs. En fait elles font tout pour que le lecteur pense que c'est vous, blogueur, qui avez écrit le billet car l'impact est bien plus fort qu'une vulgaire pub.

Il y a des blogueurs qui vivent de leur activité avec la monétisation d'espaces publicitaires, tests de produits/services contre rémunération ou encore le placement de produits qui fait grand bruit sur YouTube. Je ne blâment personne mais il faut que chacun assume son choix. Je déteste lire une review d'un produit qui sent le fake à plein tube, juste parce que le blogueur n'a pas su résister à la tentation d'avoir ce produit.

Sachez quand même que la plupart des produits sont en réalité des prêts. Ils sont parfois fournis avec un contrat et doivent être retournés très rapidement par transporteur, c'est le cas des smartphone et c'est justement pour cette raison que je n'en teste plus. Sans parler du coût de retour du colis chrono les délais sont très court, parfois c'est une demi journée quand un produit est très demandé !

Le cas de Blogmotion

Tu le sais peut-être, Blogmotion est un blog libre et indépendant sans aucune publicité. C'est un blog réalisé par passion sur mon temps libre dans l'unique but de partager des choses avec toi, lecteur. Cette indépendance me permet d'être à l'écart de tout soupçon sur la véracité des mes propos : sans rémunération je vois mal comment une marque pourrait me soudoyer. C'est pourquoi j'essaie d'être au maximum objectif quand je vous présente quelque chose. Quand un produit est vraiment mauvais je remonte ces informations à la marque qui parfois souhaite que je ne publie pas le billet, c'est déjà arrivé. Et je vous passe les détails sur les demandes de tests complètement WTF, hier on m'a contacté pour une lampe.

Cela ne m'empêche pas de proposer des tests produits / services sur BM. 9 fois sur 10 c'est moi qui contacte la marque car un produit m'intéresse particulièrement, et j'esquive un refus 1 fois sur 3. Les marques sous-traitent la gestion de leur image à des agences de relation presse, et c'est souvent compliqué. Certaines ne répondent simplement jamais. Tant pis pour elles !

bbuster-bm

Depuis quelques années je pratique le nofollow sur tous mes liens, y compris sur ceux des tests produits. Quand la marque accepte de participer à un concours ou si elle le demande explicitement je peux laisser un lien en dofollow. Quand une marque refuse de participer en offrant des objets/services pour un concours alors je décline l'offre car je considère que c'est plus sympa pour les lecteurs de remporter l'objet présenté. Cela explique le grand nombre de concours sur BM :)

Quand je fais un lien vers une source importante sur laquelle je me suis appuyée sur la rédaction d'un billet, je laisse aussi le dofollow pour que le blogueur en fasse profite de mon lien. Ce n'est pas une science exacte, cela dépend aussi de mon humeur du moment.

A force de pratiquer le nofollow je pense que Blogmotion ressort clairement mieux dans les résultats de Google, c'est un fait. Ce n'est pas la seule raison car le SEO est très complexe et je suis loin d'en maîtriser toutes les briques. Le seul outil permettant de jauger de tout ça reste Google Webmaster Tools et Google Analytics (ou piwik). Toujours des outils Google, oui je sais.

Google et son arbitrage

Avec son avertissement Google tente de prévenir ceux qui feraient des tests produits un peu déguisés que leur référencement pourrait s'en prendre un coup. Mais est-ce vraiment à Google de se placer en juge là-dedans ? Pourquoi Google n'améliore pas son alogo pour détecter ces types de contenu ? Techniquement ce n'est pas insurmontable et Google en est parfaitement capable.

De nombreux fabricants et sites chinois ont pris d'assaut les blogueurs français... et il est vrai que ça commence un peu à pourrir le web (ils se reconnaitront). Mais c'est au lecteur à faire le tri dans ses sources d'information, pas à Google. C'est aussi ce que pense Les Technos vers 34min :

L'annonce de Google est très ambigüe car un test produit n'est pas forcément rémunéré. Google se permettrait donc de pénaliser un blogueur parlant d'un produit qu'il a aimé en toute transparence, voir acheté avec son propre argent ?

Google conseille produire du contenu unique, et là desus je suis tout à fait d'accord mais c'est du bon sens ! Jamais de copier/coller et encore moins pour des tests produits (hors spécs). Avec du contenu dupliqué Google ne vous ratera pas et vous sanctionnera.

Et pour ceux qui ont un petit blog et n'arrivent pas à décrocher de tests produits, n'oubliez pas que Amazon permet de tester un produit pendant 30J puis de le retourner. Certes il faut débourser pour recevoir le produit mais vous serez remboursé.

Faites aussi un tour chez Abondance qui a publié un billet à ce sujet (en dofollow ^^). Et puis il y a d'autres moteurs que Google si vraiment vous êtes allergique, citons Qwant et duckduckgo.

Image CC

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter