(modifié le 1 mars 2016 à 22:34)

attention-hadopiC'était hier que le projet de loi HADOPI (création et internet) repasse à l'assemblée, suite un absentéisme qui n'est pas passé inaperçu du côté de l'UMP... avec quelques durcissements sur le projet, notamment sur les communications par email.

Tous les sites et blogs en parlent, alors j'ai aussi décidé d'en parlé mais différemment 🙂

Je vous regroupe ici les liens insolites, intéressants, moyens de "contournement", etc. Il n'y a pas réellement de "moyen de contournement" à proprement parler, puisqu'il s'agit simplement d'utiliser sa machine d'une certaine façon qui n'est pas détectable par les solutions de contrôles, et c'est pour cette raison que cette loi est inadaptée et de toute façon inapplicable et totalement inefficace.

coup-pelle-albanel

HADOPI pour les "nuls"

Olivier Laurelli nous propose régulièrement et depuis plusieurs semaines, un billet démontrant comment passer à travers les mailles du système de contrôle :

  1. Téléchergement direct (direct download), tous contenus
  2. Lecture en sontinu (streaming), (musique, films)
  3. Le "contre-logiciel"
  4. Le B2P (Beer2Beer), également appelé Friend2Friend
  5. Wireless INfidelity, mon préféré avec la box slurpr 🙂
  6. Pièces jointes dans les mails
  7. Échange de mails cryptés avec PGP sur Windows, tutoriel André Loconte
  8. Réseau WiFi maillé, exemple avec OpenMesh
  9. La bibliothèque municipale (= licence globale avant l'heure)
  10. Exploiter les bugs législatifs
  11. Encapsulation over-dns avec iodine
  12. VPN avec IPODAH
  13. Probablement d'autres billets dans les jours à venir ?

Adrien Pujol de son côté a publié un billet très complet sur l'ARP Spoofing, également appelée ARP Cache Poisoning.

Parce que surfer anonymement peut parfois être un pré-requis, brico-wifi nous donne un petit google hack pour avoir une liste de serveurs proxy toujours à jour. Vous trouverez également un billet sur un script en python "AP Fucker", je pense que le nom est assez explicite, ainsi que des explications sur la façon de planter un point d'accès (AP) sans avoir la moindre clé de sécurité.

Linuxmanua nous fait un top 6 des solutions P2P certifiées Hadopi Proof : OneSwarm, Peer2me, Deluge, Ipredator, P3P, iMule et Kommute, ainsi que 10 antidotes anti-hadopi : VirtualBox, P2P sécurisé, etc.

Sachez que vous pouvez également booster le signal de vos cartes wifi et bluetooth avec une canette de bière 😉

happy-hadopi

Tout ça pour vous dire que les technologies sont déjà tellement évoluées et complexes, que de sortir une loi est complètement utopique, il suffira à chacun de s'intéresser un minimum sur ces solutions pour continuer de tout faire comme avant 🙂

Sans parler des faiblesses du cryptage WPA TKIP, de l'inefficacité totale du WEP (ici encore) et des scripts tel que airoscript spoonwep (2), wesside-ng ou wifidiot-ng, de la possibilité d'intercepter du HTTPS avec ettercap, de la mise en place d'une "rogue AP", des tunnels ICMP et DNS qui permettent de naviguer sur les hotspots Neuf WiFi anonymement, des cartes graphiques nVidia supportant CUDA qui permettent d'obtenir une clé de sécurité rapidement...

hadopi-16-gus

J'allais oublier de parler du fameux logiciel de contrôle, n'est-ce donc pas WifiZoo 😛 ?

Ce ne sont en tous les cas pas les sites d'information qui manquent 🙂 Et pensez à économiser vos 5 euros par mois...

Source des images

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter