(modifié le 25 août 2013 à 20:23)

MàJ 25/08/2013 : j'ai finalement résilié en utilisant la loi Chatel pour partir chez un autre assureur, moins cher et sans aucun doute plus rationnel dans ses prix !

Mon contrat assurance auto arrivant à sa date anniversaire, je reçois un nouvel avis d'échéance provenant de chez Direct Assurance puisque je suis client chez eux. Le montant me semble élevé par rapport aux prix que j'avais en tête...

assurance-auto

818 euros pour une offre tout risque avec un pack "sérénité". Ni une, ni deux je lance un comparateur d'assurance (assurland) pour voir ce que propose la concurrence. Et devinez qui arrive en tête ?

comparatif-ass

Et oui c'est bien Direct Assurance qui arrive en tête avec 557 euros, soit 261 euros moins cher.

Alors je me dis que peut-être c'est via Assurland qu'il y a une ristourne... donc je recommence la simulation depuis le site Direct Assurance avec mes options (pack sécurité) :

recap_da

Soit 130 euros de moins que ce que me demande Direct Assurance. Ne comprenant pas je contacte DA par téléphone pour en savoir plus. Le conseiller me dit que c'est une simulation et que tant que je ne suis pas allez au bout il ne peut pas comparer avec mon offre et invite à les rappeler. J'insiste pour le faire en ligne, je valide la simulation et 10 secondes plus tard je lui communique le numéro. S'installe un blanc pendant lequel le conseiller analyse mon offre et la simulation.

Je demande des explications quant à l'écart de prix. Le conseiller part dans des explications ubuesques sur la fluctuation des prix, en m'expliquant que les prix de l'assurance ont augmenté... voyant qu'il ne parvenait pas à justifier cet écart de prix (et il n'en a peut-être pas les moyens) je lui demande comment bénéficier de l'offre à 688 euros. Il me répond que c'est clairement impossible. Ah bon ? Et si j'utilise la loi Chatel pour résilier puis que je m'inscris en ligne chez eux pour un nouveau contrat (ou chez une autre assurance...), ça fonctionne ?

"monsieur, malheureusement oui je dois vous avouer que c'est possible".

Ahhhhhhh bon ! mais le mot "malheureusement" n'était pas nécessaire.

Pour conclure

Voilà donc comment les algorithmes de cette assurance auto ont failli me faire perdre plus de 130 euros. Même Google fait du comparatif d'assurance, mais je considère que Google sait assez de choses sur moi sans que je lui donne encore tout un tas d'infos susceptibles d'être revendues (coucou Gmail).

Vous êtes prévenu, quand vous recevez votre avis d’échéance, même si c'est plus chiant que de renvoyer et de payer, faites jouer la concurrence, y compris avec votre propre assureur. Dingue mais vrai !

Illustration CC

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter