(modifié le 19 décembre 2018 à 23:21)

Si vous migrez des boites aux lettre (BAL) d'une infrastructure à une autre, exchange 2010 vers exchange 2016 par exemple,  il n'est possible de le faire manuellement qu'avec un faible nombre de BAL. Sinon cela devient très vite fastidieux.

Il est aussi possible de le faire à partir d'un fichier CSV. Voyons comment cela fonctionne avec Exchange 2016.

Un seul champ obligatoire

L'assistant d'importation de Microsoft Exchange supporte une liste de colonnes décrivant chaque BAL dont la liste complète est disponible sur le technet.

Personnellement je vous recommande d'utiliser uniquement le champ EmailAddress car il contient l'adresse email, un champ censé être unique dans Microsoft Exchange.

Pour voir ce que contient ce champ pour une BAL donnée :

get-mailbox m.xhark@maboite.fr | get-user | select windowsEmailAddress

Souvent j'ajoute des champs supplémentaires comme l'OU car ils peuvent s'avérer utiles :

get-mailbox m.xhark@maboite.fr | get-user | select lastname,firstname,windowsEmailAddress,SamAccountName,OrganizationalUnit

Il ne vous reste plus qu'à parcourir une banque et diriger la sortie dans un fichier CSV :

get-mailboxdatabase -IncludePreExchange2013 | Where-Object {$_.Name -like "MA-BASE*" } | get-mailbox | get-user | select windowsEmailAddress | Sort-Object -Property windowsEmailAddress |export-csv -Encoding UTF8 -notype lot.csv

Notez la présence de l'argument "-IncludePreExchange2013" qui permet d'afficher les bases de serveurs Exchange 2010 si vous êtes sous 2016.

Exemple de CSV

Voici à quoi ressemblera votre fichier CSV avec 3 BAL :

Et préparez vos lots

Il ne vous reste plus qu'à crée un lot de migration en choisissant l'import depuis un CSV :

Et si votre lot de migration se coince en route consultez mon tutoriel "débloquer un lot de migration en état de synchronisation".

Bonus : différence entre PrimarySmtpAddress et WindowsEmailAddress + script de correction

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter