(modifié le 13 août 2016 à 1:25)

J'utilise très régulièrement Acronis True Image pour gérer mes images systèmes et aujourd'hui je vous présente une alternative.

aomei-backupper

Cette alternative s'appelle Aomei Backupper (avec 2 "p").

Free vs Pro

Aomei Backupper est une solution d'image. Elle permet de restaurer l'état d'un système à un instant T, comme une photo du disque dur. Vous installez Windows, vos pilotes et logiciels préférés puis vous faites une image. Cette méthode est aussi très utile en entreprise pour déployer le même OS sur toutes les machines, à condition qu'elles soient matériellement identiques (sans oublier le sysprep).

La version gratuite de Aomei Backupper permet :

  • sauvegarder et restauration
  • clonage
  • utilitaires (compression, chiffrement, media boot)
  • Boot PXE : limité à 3 clients

La version Pro amène en plus :

  • sauvegarde en ligne de commande
  • fusion de plusieurs sauvegardes en une
  • suppression automatique des anciennes sauvegardes
  • Boot PXE : sans limite
  • Utilisation d'un serveur SMTP (notification)
  • Support technique prioritaire

La version Pro coûte 36 € contre 37 € avec les mises à jour à vie (le choix est vite fait).

Prise en main

C'est donc Aomei Backupper v3.5 que j'ai pu essayer, l'installation plutôt légère fait 80 mo et elle est compatible de XP jusqu'à 10 (32 et 64).

aomei-select-partition

Les systèmes de fichiers supportés pleinement sont :

  • FAT16, FAT32
  • NTFS

Le programme sait faire une image en mode secteur uniquement (plus long) de ReFS, Ext2/3 et ExFAT.

Disons-le clairement Aomei est parfaitement adapté à Windows, pour GNU/Linux on se tournera vers d'autres solutions libre comme CloneZilla ou Ghost4Linux (G4L).

J'ai par exemple créer une image de ma carte microSD de mon smartphone Honor :

aomei-image

La version de boot Linux pèse 43 mo contre 230 mo pour la version WinPe.

Aomei Backupper reconnaît directement les partitions liées au système d'exploitation et il est très rapide de lancer une sauvegarde sans même avoir à sélectionner les partitions. A la fin on se retrouve avec une image au format SDI.

PXE

Aomei embarque un serveur PXE capable de fonctionner indépendamment de votre serveur DHCP.

C'est probablement un proxyDHCP qui permet à Aomei de répondre aux requêtes PXE sans rien modifier sur votre DHCP. Cette fonctionnalité embarque aussi un serveur HTTP et TFTP pour fonctionner.

aomei-pxe

C'est donc un bon point car vous n'aurez pas à toucher à la configuration de votre DHCP en entreprise, pratique si vous avez déjà une configuration WDS (SCCM ou RIS).

La version Linux ne permet pas de faire une image d'un OS Windows, seule les options de restauration et de clone sont présentes. Le démarrage de la version winPE est un peu lente à cause du chargement de plusieurs pilotes par Aomei, mais toutes les fonctionnalités sont bien là (en anglais exclusivement).

J'ai pu intégrer ces outils à mon propre serveur de boot PXE avec "kernel" et "append" pour linux :

 

Pour la version winPE j'ai utilisé memdisk pour booter sur l'ISO car sa taille reste raisonnable.

Conclusion

Son moteur d'image n'est pas aussi efficace que celui d'Acronis (images plus grosses) mais il a le mérite d'exister en version gratuite, mais il est aussi rapide.

La version gratuite de Aomei Backupper permet de prendre le produit en main et de vérifier qu'il colle avec vos besoins. Si c'est le cas l'achat de la version Pro pourra peut-être se justifier pour débloquer toutes les fonctionnalités.

La traduction approximative et partielle ne donne pas une sensation de maitrise du produit. Mais il faut se détacher de ce sentiment car Aomei Backupper produit fait malgré tout le job. Pour une petite PME cela peut vous faire vraiment gagner du temps sur la masterisation de vos postes vu le prix dérisoire de la licence pro.

Plus d'infos sur le site officiel.

J'ai aimé :

  • la documentation en ligne assez complète et condensée
  • création rapide du boot WinPe
  • simplicité d'utilisation

J'ai moins apprécié :

  • boot en version linux incomplet (ext4 non supporté)
  • traduction parfois approximative ou incomplète
  • interface mal optimisée (scroll trop présent)

 

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter