KNACSS est un framework CSS, proposé par Raphaël Goetter et l'agence Alsacreations que l'on ne présente plus. Diffusé en licence libre CC-BY vous êtes libre de l'utiliser comme bon vous souhaite tant que vous respectez la licence.

Il peut servir comme base commune à vos sites et projets d'intégration web. Il permet d'initialiser la position de certains éléments CSS ainsi que des marges, espacements, alignements, etc. Grâce à ce framework le rendu de vos sites sera similaire d'un navigateur à l'autre, car il faut comprendre que tous les navigateurs n'ont pas tous les même rendu de base (voir le reset css).

Enfin, pour vous convaincre de l'utiliser rien de mieux que de laisser parler le créateur :

"KNACSS est né d'un constat que nous faisons quotidiennement dans notre agence web :

  • La plupart des frameworks CSS sont de grosses usines à gaz que l'on n'exploite très partiellement (environ 10% à 20% au mieux)
  • Ils nécessitent quasi systématiquement qu'on redéfinisse à sa sauce la moitié des styles
  • Ils ne sont pas négligeables en terme de poids de fichiers

KNACSS n'est pas non-plus un "reset" CSS classique tels que ceux que l'on trouve chez Eric Meyer, Yahoo UI ou Normalizr, que l'on estime trop agressifs et qui nécessitent que l'on redéfinisse chaque élément par la suite. Il se charge du minimum pour éviter les différences d'affichage flagrantes.

Chez Alsacréations, et par expérience, on préfère de loin un socle de base minimaliste qui convienne tel quel à tous les nouveaux projets, mais qui puisse être progressivement enrichi. C'est le cas de KNACSS.

  • KNACSS est une feuille de style CSS minimaliste et extensible pour débuter une intégration
  • Ce n'est volontairement ni un reset CSS complet, ni un framework CSS intégral"

Voilà, je vous ai tout dit ! Pour vous lancer n'hésitez pas à consulter ce tutoriel, bien que KNACSS soit documenté de A à Z. Le seul truc que j'ai râté... pourquoi ce nom mystérieux ?

[nice_link]KNACSS[/nice_link]

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter