Windows 10 regorge d'options de confidentialités. Elles sont tellement nombreuses qu'on oublie souvent d'aller dans un menu pour en désactiver quelques-unes.

windows10-spy

Je vous propose aujourd'hui quelques outils qui permettent de désactiver les options intrusives en quelques clics.

Que ce soit les services, la télémétrie, les noms de domaines, tout y passe.

A la main

Avant tout pour ceux qui préfèrent les réglages à la mano, je vous invite à vous rendre sur fix10.isleaked.com qui vous permet de désactiver un maximum d'options de Windows 10.

Ensuite pour ceux qui aiment l'invite de commande je vous renvoie vers ce Windows 10 super-debloating guide, un excellent tutoriel écrit par BlackSheep et en français contrairement à ce que son nom pourrait faire croire.

Destroy Windows 10 Spying

DWS (Destroy Windows Spying) est un outil très complet, gratuit et open source.

dws-parametres

Il permet de :

  • désactiver les services
  • désinstaller des applications comme Builder, Money, Sports... (définitivement!)
  • désactiver la télémétrie
  • supprimer OneDrive (activer le mode pro)

Il contient également d'autres outils, comme l'ajout d'entrées dans le fichier hosts et de règles dans le pare-feu (un bouton existe pour les supprimer si besoin).

Le programme crée un point de restauration à chaque modification, pratique pour revenir en arrière en cas de pépin. Pensez à activer le mode professionnel dans les paramètres pour avoir plus d'options.

Depuis que Microsoft déploie également la télémétrie sur Windows 7 et 8 via les mises à jour KB3075249 et KB3080149, DWS est aussi compatible Windows 7 et 8.

Disponible au téléchargement chez MajorGeeks (sources disponibles sur github).

Disable Win Tracking

Voici le premier que j'ai découvert quand je cherchai un utilitaire. Celui-ci a le mérite d'être sobre et régulièrement mis à jour par son auteur. Il n'est pas aussi poussé que les autres en terme de fonctionnalités néanmoins.

Il permet de désactiver les services espions ou de les supprimer complètement, à vous de choisir.

disablewintracking

L'outil est développé en python, très léger, à exécuter en tant qu'administrateur (clic droit).

Son code est disponible ainsi que le binaire (.exe) sur sa page GitHub.

W10 Privacy

Outil au départ uniquement disponible en allemand, W10 Privacy est maintenant aussi disponible en anglais.

win10privacy

Il s'agit de l'utilitaire proposant le plus d'options via de nombreux onglets permettant de :

  • désactiver services et tâches
  • désactiver les applications
  • désactiver la télémétrie
  • désactiver onedrive

Et bien d'autres choses encore, comme empêcher la recherche de pilote sur le web, désactiver le service superfetch, le rédémarrage automatique en cas de MàJ, afficher les icones "Ordinateur" et "Réseau" sur le bureau, configurer les options du navigateur Edge et supprimer la recherche Bing, etc.

Les options précédées d'un point d'exclamation nécessitent l'exécution de l'outil en tant qu'administrateur.

Clairement le plus complet, mais pas forcément le plus facile à prendre en main. Il faut cocher beaucoup de cases pour arriver au même résultat que d'autres outils parfois plus simples.

Télécharger W10 Privacy. Réservé aux utilisateurs avertis.

Enfin

Je vous invite à lire cette excellente synthèse et comparatif des différents outils chez ghacks. De mon côté je vous invite à privilégier les outils open-source, vous pouvez ainsi recompiler vous-même le programme pour n'avoir aucun doute sur l’absence de spyware, toolbars, etc.

Tous ces utilitaires sont en cours de développement et très frais. Pensez à régulièrement venir chercher la dernière version si l'un d'eux vous plaît. Je vous déconseille particulièrement DoNotSpy10 qui n'est pas open source et surtout qui contient des logiciels tiers à l'installation, d'ailleurs c'est le seul à demander une installation.

O&O a sorti son freeware ShutUp10 mais impossible de le faire fonctionner chez moi car il plante au lancement, d'après les captures il a l'air assez complet et facile à prendre en main en plus d'être portable. A noter également Windows 10 Privacy Fixer qui est open source mais ne fonctionnait pas non plus.

Il y a eu pas mal d'informations sur le fait que Microsoft récoltait des mot de passes, ce qui était entré au clavier (keylogger) mais aucune preuve à ce jour ne l'a démontré et je vous invite à lire ce billet chez Abyssproject qui analyse quelques trames.

Pour conclure, je peux vous dire que tout ça ne me donne pas envie de passer sur Windows 10. Espérons que toutes ces options plus louches les unes que les autres profitent au développement des logiciels libres sur la planète.

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter