(modifié le 6 septembre 2017 à 1:50)

Depuis quelques jours j'utilise un service de traduction de texte automatique pour éviter d'utiliser Google Translate (Traduction).

Non pas parce que c'est un produit Google, mais parce que le résultat n'est pas top et pas digne d'une boite comme Google qui a des moyens conséquents. Qui n'a jamais lu une notice incompréhensible d'un produit acheté sur banggood ? check !

DeepL.com

DeepL : C'est son petit nom. Que j'ai eu d'ailleurs beaucoup de mal à retenir personnellement. DeepL provient du mot deep qui signifie profond, de la traduction "en profondeur". DeepL se dit est "trois fois meilleur que Google" d'après des blind-tests utilisateurs.

C'est le site allemand Linguee qui est à l'origine du site, connu pour faire de la traduction dans le contexte. Il n'y a rien de plus mauvais que la traduction littérale. DeepL fonctionne comme Google Traduction : vous collez votre texte il est transposé dans une autre langue, avec la détection automatique de la langue d'origine. Pour l'instant DeepL propose la traduction vers et depuis ces langues :  français, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais et polonais.

Derrière DeepL se cache un supercalculateur basé en Islande capable d'effectuer 5100000000000000 d'opérations à virgule flottante par seconde, le plaçant au 23ème rang mondial en terme de performance sur les supercalculateurs. Avec une telle puissance DeepL peut traduire 1 million de mots par seconde.

Tout ça grâce à un réseau neuronal qui s'améliore avec le temps en s'entrainant sur des milliards de sections de traduction issus du moteur de recherche Linguee. En analysant les mots précédents ou suivants DeepL ne fera pas l'erreur d'insérer un mot hors contexte jamais employé par les humains.

Mon avis

Je consulte énormément de sites en anglais pour me nourrir d'actualité. Si je comprends le principal d'un article j'ai parfois besoin de comprendre de façon précise de quoi il est question, c'est très souvent le cas en sécurité informatique. Parfois sur bleepingcomputer ou sur thehackernews je décroche car il me manque quelques mots. Et cette imprécision peut provoquer des incompréhensions voir des contre-sens, et quand j'ai besoin de fouiller un sujet pour vous ne parler je n'ai pas le droit à l'erreur sinon je suis sûr de manger un commentaire pour me corriger (ahah).

J'ai donc utilisé DeepL de façon répétée pour traduire et ça fonctionne bien. Mieux que Google, assurément. Suivant la complexité de votre texte ce n'est pas flagrant, mais je ne vois pas ou peu d'anneries WTF en plein milieu.

Néanmoins quelques points négatifs :

  • pas de traduction depuis une URL
  • peu de langues pour l'instant
  • page d'accueil mal pensée (il faut cliquer sur un bouton à chaque fois)
  • traduction limitée à 5000 caractères
  • interface trop espacée
  • pas encore de logo ?

Un truc vraiment bien c'est que lorsqu'un mot n'est pas adapté il est possible de cliquer dessus pour avoir des propositions et généralement le 1er mot proposé est le bon. Google le propose aussi mais de façon bien moins complète. La concordance des temps est bien meilleure sur DeepL que chez Google.

En bref c'est un excellent projet, laissons-le mûrir pour essayer de rattraper le géant Google. Google reste un très bon outil pour traduire des portions de textes pas trop longues et sans ambiguité.

Essayez-le et dites-moi ce que vous en pensez.

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter