(modifié le 5 février 2018 à 14:40)

Tout le monde peut rencontrer des difficultés à accrocher son réseau WiFi : distance, environnement, perturbations...

Pour améliorer la réception la plupart des gens s'équipent avec un répéteur actif mais les inconvénients sont nombreux : consommation électrique, multiplication des SSID, partage du canal et de la bande passante, etc.

Aujourd'hui je vous parle d'une alternative française, un répéteur WiFi entièrement passif.

Celless WiFi

C'est l'ingénieur Kham Bounpraseuth qui est le concepteur de ce répéteur fabriqué en france. Souvenez-vous je vous ai déjà parlé de son antenne passive TNT Antengrin, particulièrement surprenante par son format carré, mais aussi de Cellaos plus récemment.

Kham nous propose cette fois-ci un produit original qui permet de répéter un signal radio WiFi 2,4 GHz sans perturber l'émetteur d'origine. Le principe est simple : on relie un récepteur et un émetteur à travers un câble coaxial (câble TV / satellite par exemple) et ça fonctionne.

Pas besoin de pile ni d'aucune source d'alimentation, c'est là tout l'intérêt du produit. Alors oui il faut tirer un câble, certes, mais les habitations sont de plus en plus équipées de prises TV dans certaines pièces.

Il est facile d'éloigner le récepteur pour couper le signal WiFi dans la chambre d'un ado sans pour autant couper le WiFi de votre box par exemple. On peut aussi imaginer ce système pour apporter le WiFi dans un garage, un jardin, etc. Pour l'instant le système fonctionnement uniquement avec la bande 2,4 GHz.

Une campagne de financement participative vient de débuter sur Ulule, au tarif de 43€ sans câble ou 55 € avec un câble coaxial de 15m (fiches F incluses). La livraison est prévue pour Mai 2018.

note : je trouve l'attitude de françois sorel particulièrement surprenante dans le passage vidéo... contrairement à celle de son acolyte qui semble maitriser son sujet

Test

J'ai placé un boitier près des antennes de mon routeur Netgear, puis j'ai connecté 15m de câble coaxial 17VATC livré avec le pack. Notez qu'un câble 17VATC signifie 17dB de perte sur 100m, il faut donc privilégier un câble 17VATC que 19VATC.

Ayant un appartement je n'ai pas pu tester le produit dans des conditions idéales, à savoir que partout où je vais je continue de capter un minimum mon SSID. J'ai donc multiplié les essaies en jouant avec la puissance (mW) de mon routeur WiFi.

L'idéal est donc d'avoir une maison ou appartement avec un belle surface et des murs porteurs épais pour exploiter le système.

Pour le test j'ai utilisé mon vieux Galaxy S3, comme tous les vieux appareils il ne capte pas aussi bien qu'un appareil récent, c'est donc idéal pour le test. Enfin je me suis connecté en 2,4GHz car celless ne fonctionne qu'avec cette fréquence.

Résultat : le système fonctionne bel et bien. Il ne faut pas uniquement se fier à l'indicateur de réception mais lancer des tests de débits pour vérifier la stabilité du lien. J'ai utilisé l'application Speedtest pour cela.

Débit sans le module (routeur puissance 100mW) :

Avec Celless (routeur puissance 100mW) :

Débit sans le module (routeur puissance 10mW) :

Avec Celless (routeur puissance 10mW) :

Comme on peut le voir le signal passe mieux avec Celless.

J'ai essayé à plusieurs distances de Celless mais globalement jusqu'à 3m le système fonctionne convenablement. Bien sûr plus vous vous rapprochez plus fort le signal sera.

Notez aussi que je suis en ville et très fortement pollué en 2.4 GHz, ceci a sans doute influencer mon test. Si vous êtes à la campagne ce sera la situation idéale 🙂

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter

Tags: , ,