Je vous ai déjà parlé des problèmes de congestion entre Free et Numericable, vous savez le peering (interconnexion). Une grosse partie de l'échange de trafic entre les deux opérateurs se fait en passant via des transitaires low-cost comme Cogent et Tata.

peering

J'ai voulu en savoir un peu plus en posant deux questions à Xavier Niel :

"Concernant les problèmes de peering entre les abonnés Numericable et les abonnés Free :
  1. Quelle est la source du dysfonctionnement ?
  2. Une correction est-elle prévue ? Si oui, quand ?
Passer par Londres pour atteindre un abonné qui est à 10 km, cela n'a d'avantage pour personne :("

La réponse du fondateur de Free ne s'est pas fait attendre, non sans humour :

reponse_peering

Blague à part, même si vous êtes plus prêt de Londres que de Paris passer par un peering low-cost ne fera que dégrader le lien : temps de réponse et paquets perdus suivant l'engorgement du moment.

On ne sait toujours pas si le problème de peering vient de Free ou de Numericable. Ce que je sais c'est que dans le sens NC vers Free c'est pire que dans le sens inverse.

Comme dans tous cas de peering déséquilibré, les tords sont probablement à partager entre les protagonistes. En attendant que l'Arcep s'intéresse au problème la commission européenne pourrait régler ce problème 🙂

L'obligation de résultat n'est pas ici démontrable facilement (exemple ici avec Orange). En effet, le service continue de fonctionner sans que la plupart des gens ne s'en rendent compte, seuls les joueurs en ligne entre amis et les utilisateurs effectuant des tests avancés mettent en lumière le phénomène.

Cependant certains clients de chez Online.net (dedibox par exemple) se plaignent de ping anormaux et parlent de solutions de contournement avec reverse proxy (apache, varnish, etc.).

Image CC

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter