(modifié le 11 décembre 2008 à 11:42)

Les utilisateurs réguliers du terminal sous Linux ont chacun leur éditeur de texte en ligne de commande préféré. Parmi les plus populaires : Nano, VI, VIM (VI Improved), Joe ou encore Emacs.

Chacun des ces éditeurs possède des qualités et/ou des défauts qui, à mon avis, sont comparables aux goûts et aux couleurs 😉 Inutile donc de troller la dessus.

Lorsque vous lancez une commande d’édition d’un fichier ("crontab -e" par exemple) le fichier contenant les tâches sera automatiquement ouvert avec l'éditeur de fichier par défaut (celui-ci variant suivant la distribution Linux).

Personnellement, VI n'a jamais été ma tasse de ligne, je lui préfère Nano, plus ergonomique et logique d'utilisation sans avoir à retenir les commandes de tête... mais ce n'est que mon avis (au risque d'être lourd).

Pour un fichier en particulier

Ainsi pour changer l’éditeur par défaut appelé lors de l’ouverture d’un fichier, on utilise la commande suivante (ici un exemple avec l'édition du fichier crontab) :

EDITOR=nano crontab -e

Pour la session en cours

SI vous voulez changer l'éditeur pour toute la durée de la session (SSH ou localement) :

export VISUAL=/usr/bin/nano

Attention, pensez à modifier le chemin "/usr/bin/nano" par le votre s'il diffère. Pour le savoir :

whereis nano

Modifier définitivement l'éditeur par défaut

Si vous voulez définitivement modifier l'éditeur par défaut (à condition d'avoir installé nano [apt-get install nano] au préalable), il vous suffit d'éditer le fichier .bash_profile de l'utilisateur courant :

nano ~/.bash_profile

Ajoutez à la fin du fichier :

export VISUAL=/usr/bin/nano

Même remarque à propos du chemin de l'exécutable nano (voir ci-dessus).

Conclusion

Inutile de perdre du temps sur un éditeur que vous n'arrivez pas à manipuler correctement, adoptez votre petit préféré et vous en serez d'autant plus soulagé. Vous pouvez également activer le SFTP sur votre serveur, ce qui vous permettra d'accéder aux fichiers depuis une autre machine depuis Windows par exemple, avec l'éditeur Notepad++, PSPad, etc. au travers de FileZilla ou WinSCP.

Si vous utilisez des distributions Linux ou à noyau linux un peu exotiques (freeBSD, slackware, etc.) et que ces commandes ne sont pas applicables n'hésitez pas à le signaler et/ou partager les votres 😉

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter