(modifié le 16 mars 2014 à 20:02)

Une équipe de hackers a "sérieusement" planché sur les excès de vitesse pour éviter de payer des PV. Contrairement à ce que l'on pourrait penser aucune attaque via botnet ou Déni de Service... mais un simple bout de carton, du scotch et une requête SQL :


Etant donné que les radars automatiques utilisent la reconnaissance de caractère (OCR) pour identifier les véhicules de façon automatisée, cette injection SQL inhibe l'enregistrement de la plaque. L'injection détruit au passage la base de données, empêchant le radar de fonctionner après le passage de cette voiture (même sur les plaques non trafiquées).

Vous vous doutez bien qu'il serait trop facile de détourner de cette façon les contrôles de vitesse, mais fallait-il encore avoir l'idée. Quoi que... se balader avec une requête SQL sur le pare-choc est loin d'être sans risque face aux contrôles humains :)

Via Clubic, Source Gizmodo

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter