Avant l'explosion d'Internet nous ne disposions que de médias de communication passifs comme la TV ou la radio. La multiplication des canaux et des fréquences a semé comme une bribe de liberté, de sorte que chacun puisse s'identifier à la façon de penser d'une émission, d'un programme ou d'une marque.

carte_ppa

Depuis une quinzaine d'années l'information se propage à vitesse grand V sur la toile, boosté par l'instantanéité (oui le mot existe) des réseaux sociaux comme Twitter. De nombreux personnages tentent à multiple reprise de critiquer Internet... le tout sans aucune connaissance qui tienne la route.

Qui aujourd'hui continue de vous parler de Fukushima dans les médias télévisuels ? Vous aviez déjà oublié ? Il existe pourtant un blog français mis à jour quotidiennement et très instructif sur la situation là-bas suite à la catastrophe de Fukushima, car oui c'est une catastrophe ! N'avez vous jamais remarqué que les médias utilisent parfois un fait marquant concernant une seule et unique personne (DSK, Depardieu, Cahuzac, etc) pour éviter de parler d'un sujet qui nous concerne tous ?

Une désinformation organisée ?

Je ne critique pas les médias, mais je dois dire qu'ils sont nombreux à se partager le gâteau de la désinformation de façon plutôt discrète. Ils contre-balancent parfois cette attitude malsaine en proposant des sujets présentés sous forme d'enquête pour vous rappeler que ce sont des professionnels (enquête, immersion, infiltration). Il existe cependant un très bon moyen de comprendre comment ce réseau fonctionne, cherchez tout simplement la maison mère de chaque média. L'information donnée par cette maison mère via tous les canaux (chaines de tv, radio) vous paraîtra "logique".

Quid des liens entre la finance et les médias ? Voici un début de réponse avec cette carte du parti de la presse (illustration du billet) et de l'argent réalisée à l'occasion de la sortie du film "Les nouveaux chiens de garde".

Chacun peut être pris au piège de la désinformation car l’influence se résume à une interprétation de chaque émission, programme ou chaîne. Sauf que cette interprétation est parfois basée sur des manipulations d'images (trucages, recyclages, montages, etc.). Comme ils sont malins, ce sont parfois les même qui dénoncent et qui désinforment, pour donner plus de crédit à leur désinformation. Et je ne parle pas de l'influence qu'à la TV sur les votes dans les urnes...

J'en reviens à l'origine de ce billet

Tout ça pour vous parler de la vidéo de DanyCaligula (découvert via Antoine Daniel) dont je partage volontiers le point de vue et les réflexions sur certains médias :

Ce qui nous amène à parler de la doxa, notion loin d'être triviale :

Comme quoi sur YouTube y'a pas que du Gangnam Style.

Réagissons

Certes Blogmotion n'a pas vocation à aborder les sujets de société (je serai le premier ennuyé), mais ce blog s'inscrit lui aussi dans l'information transverse. Celle que vous venez chercher par vous-même. C'est grâce à Internet que des communautés se forment pour dénoncer des projets comme ACTA, LOPSI², DADVSI et tout récemment la vidéo verbalisation.

Restez vigilant, ne basez pas votre opinion, votre façon de penser et vos choix politiques sur les images que l'on vous diffusent à travers les écrans. C'est pour cette raison que l'Internet doit rester libre, ouvert à tous et neutre. Il y a aussi des choses que tout le monde sait mais que les médias diffusent avec un effet d'étonnement... comme la crise. Alors que l'on sait très bien qui sont les coupables du système financier mais qu'aucune mesure ne sera jamais prise, donc on dit que c'est la faute à personne et que tout le monde doit payer. Petit rappel : la crise a été annoncé en 2008 et nous sommes en 2013.

Et puis, dès qu'un internaute tape dans le fourmilière les médias s'acharnent sur lui comme notre ami @bluetouff sur son blog reflets.info. Les médias libres et les journalistes indépendants continueront d'exister grâce à Internet, l'exemple le plus flagrant du moment étant MediaPart. Quand on vous martèle une information d'importance sur toutes les chaînes, c'est bien souvent pour en masquer une autre bien plus importante dont on ne veut surtout pas vous parler.

Et vous ?

Si vous pensez être libre, n'êtes-vous jamais influencé ? Gardons toutefois en tête que c'est l'absence d'opinion qui pousse les gens aux extrêmes et que "le chemin qui sépare deux extrêmes s’appelle l’intelligence, celui qui les rapproche se nomme l’ignorance" (citation de Julien Truyen).

en bonus je vous invite à consulter la dernière page de ce rapport RSF  (lien direct) sur la liberté de la Presse dans le monde.

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter