(modifié le 12 janvier 2010 à 0:22)

Windows fait parti des rares systèmes d'exploitation nativement dépourvu de client SSH, ce qui s'avère particulièrement gênant si vous réalisez la maintenance ou l'infogérance de serveurs Linux (et de tout ce qui se pilote via SSH).

Le client SSH le plus répandu et le plus efficace au monde est PuTTY, disponible sous licence MIT (compatible avec la licence GPL). PuTTY fonctionne très bien mais il s'avère rudimentaire lorsque vous devez vous connecter sur une dizaines de machines chaque jour.

Après voir avoir présenter PuTTY Tray qui proposait déjà quelques fonctionnalités supplémentaires (reconnexion automatique, réduction en barre des tâches, etc.), je vous propose aujourd'hui une nouvelle alternative.

KiTTY est un client SSH Windows dérivé de la version 0.60 de PuTTY qui reprend toutes les fonctionnalités du logiciel original mais surtout en ajoute de nouvelles très pratiques, parmi lesquelles :

  1. Connexion par mot de passe automatisée :
  2. Lancement automatique de commandes à la connexion
  3. Script automatique à la connexion (si root est désactivé en login frontal par exemple, cf. documentation
  4. L'image de votre bureau Windows en fond de fenêtre tel un filigrane (comme le propose la distribution BackTrack nativement), très agréable lorsque vous passer les 3/4 de votre journée sur un terminal
  5. Exécution à distance d'un script présent sur votre machine cliente (CTRL+F2)
  6. Editeur de texte intégré (shift+F2), possibilité d'envoyer le contenu dans le terminal
  7. La portabilité
  8. Raccourci vers des commandes prédéfinies
  9. Le lanceur de sessions
  10. Intégration avec pscp.exe et WinSCP
  11. Une icône pour différencier chaque fenêtre
  12. Envoi vers la zone de notification
  13. Lancement rapide d'une session dupliquée
  14. et bien d'autres !

Au lieu d'avoir à scroller pour retrouver un serveur parmi une liste gigantesque, KiTTY permet d'organiser vos listes de machines en dossiers. L'espace visuel contenant la liste des serveurs mémorisés a été agrandi (sur la hauteur) et l'interface est de ce fait "moins fouillie".

Si vous établissez régulièrement des tunnels SSH (serveur de rebond, etc.) il est possible d'automatiser la connexion puis de réduire KiTTY en barre des tâches, le tout en un seul clic, un must (remplace MyEnTunnel).

Vous réalisez une opération sur un serveur critique et avez peur que celle-ci soit interrompue par une saisie clavier malheureuse ? La combinaison de touches CTRL+F9 permet de vérouiller les entrées sur la fenêtre. Si vous utilisez un intranet commun au sein d'une équipe d'admins, vous pouvez créer des liens 'ssh://' qui lanceront directement les consoles SSH.

Fini les erreurs de mots de passe et le temps perdu à s'authentifier...

Même si la phrase qui va suivre ressemble à celle d'une publicité elle est pourtant vraie : depuis que j'utilise KiTTY, ma vie d'administrateur système à changée :) Tout comme PuTTY, KiTTY ne nécessite aucune installation et pèse seulement 400 ko. Contrairement à PuTTY, KiTTY ne est toujours développé et les créateurs sont à l'écoute pour l'ajout de nouvelles fonctionnalités, n'hésitez pas !

Télécharger KiTTY (disponible en 8 langues dont le français) - forum de support

  1. Une icône pour chaque fenêtre
  2. Envoi vers la zone de notification
  3. La transparence
  4. Lancement rapide d'une session dupliquée

Auteur : Mr Xhark

Fondateur du blog et passionné par les nouvelles techno, suivez-moi sur twitter